Paul

Paul

 

Pourquoi faire de l’entraide à l’étranger? Ceci fait partie de ces grandes questions autant dans sa tête que rétorquées par ses proches, mais la réponse est dans le cœur. Pour être un humaniste, il faut se sentir concerné par ce qui se passe sur la planète, et avoir le sens d’y laisser un petit morceau de mieux. J’en suis à ma deuxième expérience avec AGMonde, la première au Nicaragua en 2012, un tournant dans ma vie, et la deuxième avec Rachel, ma complice, où en novembre 2013, nous avons réalisé ensemble un projet et un rêve de vie au Vietnam. C’est aussi faire une expérience enrichissante pour soi-même à l’autre bout du monde sans oublier que l’on part avant tout pour apporter quelque chose à des populations dans le besoin, surtout monétairement, mais aussi en prévoyant dans nos valises des dons de vêtements, de matériel scolaire, de médicaments, etc., car tout leur manque. C’est finalement de revenir pour réaliser qu’on a la chance de vivre dans ce grand pays qu’est le Canada.

Paul Proulx, Nicaragua 2011

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s